Aller au contenu

Une approche du Psychisme.

Diel Vandwalle
Diel Vandwalle
Lecture 2 min
Une approche du Psychisme.
Photo DielV

                    A Psychism Assessment.

Le psychisme constitue une réalité tellement complexe que j'ai assez vite cessé de l'associer aux ensembles de concepts (utilisés dans les approches plus classiques), qui tendent à le réduire à un sujet d'étude. Je sentais que les savoirs académiques devaient absolument coller au vécu pour être validés, et si non, rester dans la sphère intellectuelle, en tant que savoirs. Ces savoirs ont cependant une certaine pertinence  quand ils s’appliquent à la vie quotidienne, dans la mesure où leur vulgarisation (les notions psy basiques imprègnent les conversations courantes) influence notre perception des choses de la vie, des autres comme de nous-mêmes, et de ce monde en général.


Cependant, pour la plupart d’entre nous, notre propre psychisme demeure "une chose plus qu'étrange", et souvent étrangère. Difficilement abordable, même si on peut s'en fabriquer une compréhension en copiant dans les tas d’idées toutes faites qui fourmillent sur le web, surgissent dans les commentaires sur untel unetelle, emplissent les rubriques psy des revues. Kaléidoscopes d'idées qui impulsent au mieux des constatations et des réflexions, au pire des certitudes, qu'on colle et recolle un peu comme ça vient, sur nous, sur ce qui arrive, sur l'entourage.


Ceci dit et quoiqu'on en pense, on vit avec ce psychisme “seconde après seconde“…depuis un temps qui ne se mesure que lorsqu'on consulte les horloges et calendriers. Un temps dans lequel on pénètre pourtant en s'imprégnant de formes de  mémoires dans un ventre maternel parcouru d'amalgames de tendances héréditaires, ancestrales (et on en a des ancêtres!). Dans lequel on pénètre en s’imprégnant de l’ambiance émotionnelle qui habitait notre mère tandis qu'elle nous portait, puis accompagnait nos débuts dans cette vie. Et aussi un temps qu'on  rencontre en évoquant les masses de souvenirs plus ou moins précis qui jalonnent notre histoire telle qu'on la raconte.

Notre psychisme individuel  est totalement connecté avec les capacités de notre système nerveux en formation, déjà  dès le premier souffle, celui qui inaugure notre entrée dans le monde. De ses domaines inconscients surgissent peu à peu des bribes de conscience qui élaborent peu à peu notre sensation d’exister. Sensation qui se complexifie à chaque expérience, puis qui s’affermit à partir du premier : «Moi je». ( On y reviendra en détail dans les cours sur “l'élaboration du psychisme“).
On verra aussi que ces domaines inconscients ne sommeillent pas au fond d’une cave obscure et close, comme dans les antiques descriptions :
sous-sols=inconscient / rez-de-chaussée =conscient / 1er étage = subconscient ...
En fait ils ne dorment jamais,  restent en interaction avec «Moi je» à chaque instant, même pendant le sommeil, et font des irruptions plus ou moins discrètes dans notre quotidien, à tout moment.
Une "chose plus qu'étrange" donc…et par là même fascinante, que  je vous propose d’approcher, ensemble, afin qu’elle vive plus clairement en vous.
Une lecture soigneuse, régulière, ajoutée à la pratique des entraînements proposés  “Yoga Base“ et “Lucidités“, ouvre l’espace requis pour avancer dans  l'expérience d’un psychisme vivant.

💡
Pour résumer l'esprit de ce cours : nous cherchons ici, plus qu'une compréhension, une connaissance claire et approfondie de notre psychisme, de notre réalité, de notre vécu, en tentant une observation directe associée à une réflexion détaillée et à des pratiques. Cela requiert lucidité, discrimination, et développe notre ancrage dans ce monde.