Aller au contenu

Représentations.

Diel Vandwalle
Diel Vandwalle
Lecture 5 min
Représentations.
Graph : DielV

Introduction.

 - Définition basique :

🤔
Une représentation est une image mentale de notre vécu réel.

Vécu Réel?
Ce qui se produit d’un moment à l’autre, ce qui se présente à nos sens comme à notre esprit conscient, là maintenant, est ce qu'on appellera “notre vécu réel, notre vécu présent“. Fait de perceptions immédiatement associées à des interprétations plus ou moins conscientes qui modèlent nos réponses  à ces perceptions (que ces réponses soient pensées, ou exprimées en paroles, en actes...).
Plus tard dans ce cours, on se demandera dans la Série : "La perception du réel", ce que notre vécu a de réel, ce que recouvre ce concept de réalité.
Mais pour l'heure, avançons.

"Nous créons notre réalité ⁉️"

L'idée toute faite et largement vulgarisée : "Nous créons notre réalité“, me semble utilisée un peu vite. C'est le genre de formules qu’on reprend facilement et intuitivement à son compte parce qu’elles exhalent un parfum de révélation et, ça compte aussi, vous procurent la plaisante impression d'être un de ces Initiés aux Mystères de la Vie. Cette idée trouve son origine dans diverses religions, qui utilisent les concepts de rétribution (On récolte ce qu'on a semé), de karma, de péché, concepts très proches en fait, pour mieux tenir en main les malheureux humains qui, sans prètres, swamis, rabbins, brahmanes, moines... pourraient s'égarer. Cependant, l'idée met l'accent sur une hypothèse implacable, trash, qui énonce : "Nous sommes entièrement responsable de tout ce qui nous arrive, de tout ce qui se produit dans notre vie, parce que nous l'avons créé."
Ceux qui adoptent cette idée feront bien d'examiner minutieusement, en prenant le temps nécessaire pour y réfléchir, en quoi les millions de réfugiés qui fuient une tyrannie, une guerre, pour tenter de trouver un pays d'accueil, ont créé leur cruelle réalité. De quelle façon un enfant né handicapé aurait-il choisi, avant sa naissance ou dans une autre vie, de vivre jour après jour cette réalité là.
Se demander si cette idée éclaire réellement notre vie en donnant un sens à l'inexplicable, ou si on ne se découvrirait pas une réelle force intérieure en laissant cet inexplicable à l'état brut, inexpliqué?
Même en abandonnant cette idée facile, on peut au moins constater que l’ensemble de ce qui a modelé notre esprit influence notre perception et notre traitement de la réalité.

Associé à nos sens, associé à notre conscience, le présent défile, se déroule, se déploie... plus complexe qu'un spectacle (on parle souvent du “spectacle du monde“) car il charrie des images et sons et touchers et odeurs étroitement mêlés à des souvenirs, reconnaissances, identifications, estimations, questions, jugements, étroitement mêlés à des décisions, choix, actions.
-Cependant, nous ne sommes pas limités à ce présent. Le psychisme a d'autres capacités : il sait se dupliquer et se dédoubler par rapport à lui-même, c'est-à-dire que vous pouvez  prendre un léger recul, vous pouvez vous observer en train de capter tout ce qui se présente et défile. Et même faire de brefs arrêts sur image.‌
‌-Ce qui constitue nos apprentissages, nos compétences et capacités intervient sans cesse dans notre vécu réel, présent. ‌
‌-Notre sphère affective, peuplée d'immenses désirs, d'envies soudaines, d'émotions, de sentiments, interagit en permanence avec notre vécu  réel, présent .‌
‌-Ce qui se produira sans doute avec une très forte probabilité, donc dans un futur, participe également à  notre vécu réel, présent : quand j'actionne la poignée de porte d'entrée de mon appart,  je m'attends à ce que cette porte s'ouvre, celle-là seulement pas une autre ; et plus encore : il y a une très forte  probabilité pour  que ça s'ouvre sur le hall d'entrée que je connais, pas celui des voisins, pas sur des espaces inconnus, sans repères fixes.

Représentation

Par rapport à ce qui se présente, ce qu’on se re-présente  c’est ce qui aurait pu, aurait du, devrait, pourrait se produire, que ce soit normalement, ou avec de la chance, ou dans le pire des cas.  Ce qu’on se re-présente forme des ensembles d’images.‌

 Toute photo, toute image d'un objet matériel, représente cet objet.
René Magritte en a eu l'intuition en peignant son “portrait de pipe“ portant l'inscription : "Ceci n'est pas une pipe."

Ce qu’on se re-présente superpose au vécu réel un vécu imaginaire.
Ces deux ensembles : ce qui se présente et ce qu'on se représente, le vécu réel et ses représentations, font partie des forces qui structurent notre psychisme.

ÉTYMOLOGIE / SYNONYMES

-“Représentation“ s'entoure d'un nuage de synonymes : image, show, spectacle, comédie, et aussi : interprétation, description démonstration, et aussi : aperçu, ébauche, schéma, et aussi : projection, vision, configuration…
-Étymol. et Hist. (source CNRTL) : « Action de replacer devant les yeux de quelqu'un » Emprunt au latin repraesentatio : « action de mettre sous les yeux », d'où le sens premier : une représentation est une image...

L’année de mes 73 ans, j’ai eu mal aux genoux  pendant des mois. Plus possible de s’asseoir en tailleur, de courir dans l’escalier, ni même de trottiner...C’est l’âge, évidemment.‌
‌L’évidemment s’est fissuré quand j’ai appris que mon petit voisin (sept ans), se réveillait en pleurant, la nuit, tellement il avait mal aux genoux. Mal aux genoux à sept ans c’est possible ça? La maman m’a lancé un regard de travers en répondant : « ben oui puisqu’il a sept ans et qu'il a mal aux genoux!».
L'avancée en âge s'accompagne d'un long cortège (tantôt carnaval tantôt manif tantôt défilé) de représentations mentales. Au point qu'on lui consacrera une série de cours.‌
‌

On va tenter de savoir si une représentation mentale peut  influencer directement notre sphère émotionnelle, au moment où elle surgit.
Vous voulez bien faire une brève expérience? En couplant un épisode de votre passé à votre vie actuelle?
Voyez où en est votre vie, ce qui est en chantier, ce qui est accompli...
Et si, dans un épisode du passé, vous aviez...  ou si vous n'aviez pas... Comment ce serait maintenant? Tellement mieux? Bien pire?
Qu'est-ce que vous venez de vous représenter? Qu'est-ce qui accompagne cette représentation? Inquiétude? Sérénité? Autres émotions?  Indifférence? (méfiez-vous un peu de la réaction : "En fait je m'en fous", qui cache peut-être...)  

Vous venez de voir ce que produit une simple représentation, même volontairement provoquée. Les nuées de représentations qui entourent un domaine de vie : l'amour, le métier, la réussite, les enfants, votre loisir préféré, ne peuvent rester à la conscience en permanence! Elles vivent donc dans les mémoires, remontant parfois à la conscience, opérant la plupart du temps à partir de zones inconscientes. Ce type de représentations possède bien plus de puissance que les influenceurs croisés sur les réseaux sociaux : assez de puissance pour modeler, déformer,  impacter l'ensemble de votre vécu.
En fait elles forment des “lobbies d'influence“ actifs et invisibles.

Représentations